My life :
La guerre des liseuses

Lorsque j'étais en Angleterre, j'ai fait l'acquisition d'un eReader (ou liseuse électronique). Mon choix s'était alors porté sur le Kindle 3 (avec wifi mais sans 3G, beaucoup trop cher), non vendu en France. Je fus fort satisfaite de mon achat et cette liseuse m'a permis d'occuper les trajets quotidiens qui me séparaient de mon lieu de travail. De retours en France, j'ai quelque peu délaissé cet appareil et c'est mon concubin qui en profite désormais.

Finalement, l'envie de lecture m'a reprise et l'idée de partager un seul appareil me paraissait compliqué. Par caprice plus que par réelle nécessité, j'ai décidé d'acheter une seconde liseuse. La grande question c'est alors posée : laquelle choisir?

Aujourd'hui, sur le marché français, nous avons le choix entre plusieurs appareils:

Le Kindle est proposé à 99€ et présente une interface agréable. Il offre la possibilité de naviguer sur internet via un navigateur assez sommaire mais suffisant pour consulter ses e-mail ou pour aller sur wikipedia par exemple. Il permet de lire les formats mobi et pdf, mais pas les epub. Sa capacité de 2Go (contre 4Go pour mon Kindle 3), son autonomie de 1 mois (contre 2 mois pour le Kindle 3) et son écran non tactile m'ont dissuadée de l'acheter.

Le Kobo de la Fnac quand à lui, est proposé à peu près au même prix que le Kindle et présente un écran tactile et supporte le format epub. Il propose également 2Go de mémoire mais a l'avantage d'avoir un slot pour y rajouter une carte micro-sd, ce qui est un grand plus.

Enfin, le Reader de Sony. Je ne me suis pas vraiment renseignée sur ce modèle. Rien qu'à son prix, je l'ai écarté de la liste. En effet, il est proposé en moyenne à plus de 150€.

Le choix proposé sur le marché français me semblait assez limité, et ayant déjà eu la chance d'avoir un appareil à l'étranger plus performant que ceux disponible ici, j'ai décidé de regarder à nouveau du côté de nos voisins anglo-saxons. La grande différence est que eux ont accès aux produits d'un constructeur de liseuses très connu outre-Atlantique : Barnes & Noble. Leur liseuses ont pour moi un argument de choix : leur OS. En effet, le Nook embarque la version 2.1 d'Android et donc offre un sérieux potentiel de hacking. J'ai donc choisi d'acheter le modèle Nook Simple Touch, lieuse tactile dont les configurations sont comparables à celle du Kobo.

Inutile de vous dire que acquérir un produit non-venu en France n'a pas été chose facile. J'ai du me résoudre à acheter le Nook sur l'ebay anglais à un prix bien supérieur à celui proposé normalement aux USA (120€ contre 99$ ...).

Une fois la liseuse entre les mains, je ne peux n'empêcher de faire la comparaison avec le Kindle 3.

Les plus :

  • l'interface tactile très réactive
  • la possibilité de pouvoir parcourir ses dossiers (pas possible avec le Kindle)
  • l'interface graphique avec l'aperçu des couvertures des livres
  • le passage de l'écran du noir au blanc pour réinitialiser l'encre ne se fait pas à chaque changement de page comme avec le Kindle
  • l'accès aux options via l'unique bouton de la façade de l'appareil (le "n" en bas de l'écran)

Comparaison de l'interface du Kindle 3 (à gauche) et du Nook Simple Touch (à droite).

Les moins :

  • je n'ai pas encore trouvé comment effacer un livre via la liseuse et non pas via branchement sur un pc
  • la lecture des pdf est très mal gérée
  • pas de lecture en mode paysage
  • pas de zoom

 

En bref, moi qui avait l'habitude de lire des mangas en format pdf générés avec ImageMagick et ne contenant que des images, je l'ai dans l'os. Le Nook refuse catégoriquement de les lire en prétextant que le format n'est pas supporté alors que le Kindle les lit très bien... Grosse grosse déception sur ce côté là.

Cela dit, après m'être bien renseignée sur le net, j'ai commandé une carte micro-sd et je compte rooter le Nook. Le root permet d'avoir accès à la vraie interface Android et surtout, d'avoir accès à Play Store (anciennement Android Market). De là, il est tout à fait possible d'installer un vrai lecteur pdf, plus tout plein d'autres d'applications. En quelque sorte, rooter le Nook revient en quelque sorte à le transformer en tablette tactile en noir et blanc !

Wait and see !

Catégorie: My life | Tags: , ,

2 commentaires sur “La guerre des liseuses

  1. [...] Lorsque j'étais en Angleterre, j'ai fait l'acquisition d'un eReader (ou liseuse électronique). Mon choix s'était alors porté sur le Kindle 3 (avec wifi mais sans 3G, beaucoup trop cher), non vendu en France.  [...]

  2. [...] Le Kindle d’Amazon; le Kobo de la Fnac; le Reader de Sony.  [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *